Relais électrique et ligne d’essence

Mardi 20 juin 2017, Fairbanks

Cette fin de semaine, je suis retourné auprès de mon bus. Ces derniers jours j’ai potassé quelques livres pour comprendre le fonctionnement du système d’injection: Official Service Manual de Volkswagen pour les bus de 1968 jusqu’à 1979, aimablement prêté par BJ, une copie imprimée du manuel d’atelier L-Jetronic par Robert Bosch et une copie d’un poste de TheSamba  1 à propos du double relais.

Le fonctionnement du système L-Jetronic n’est pas sorcier à comprendre et le manuel d’atelier possède un organigramme qui s’étend sur plus d’une dizaine de page pour tester le système. Il ne reste plus qu’à mettre en pratique. N’ayant point entendu la pompe quelques jours en arrière, je commence par tester le double relais, qui en contrôle l’alimentation, en fonction de la position du contact et le statut du moteur (on/off). Toute la difficulté réside entre l’éloignement entre la position de la clef de contact et le moteur. Quelques mètres de fils électriques isolés, des pinces crocodiles et voici que je déporte les connections du relais vers le poste de pilotage. Une seule ombre au tableau, impossible d’entendre le clique du relais lorsque ce  dernier change de statu. Mais a posteriori, l’absence d’une tension entre deux connecteurs semble indiquer qu’il pourrait être bel et bien mort.

Au lendemain de cette première déception, je m’attelle à la ligne d’essence entre le réservoir, le filtre, la pompe et les injecteurs. Si sous tension, la pompe est en parfait état de marche (60 psi), rapidement, je m’aperçois que les lignes d’essence fuient lorsque la pression dépassent 20 bars. Quelques heures plus tard, la ligne est complètement démontée, les injecteurs enlevés. J’aurais même le temps de contrôler que le régulateur de pression fonctionne parfaitement, lorsqu’une version allégée de la ligne est assemblée 2 la pression maximum est 36 psi, en accord avec le manuel.

Alors que je commençais à nettoyer les injecteurs, Dorte m’invite à passer à table. C’est avec une joie non feinte que je me régalerais d’une grillade de viande marinée avec de la mangue, un risotto aux champignons et une salade du jardin, suivi d’un gâteau à la rhubarbe.

Petit à petit, la liste s’allonge:

  • refaire la ligne d’essence
  • commander les joints pour les injecteurs
  • contrôler le bon fonctionnement des différents capteurs

Et surtout l’un des point le plus important contrôler l’efficacité du circuit de vide, l’un des points sensible du moteur, selon nombreuses de mes lectures.

 

Notes:
1. Un forum internet qui regorge d’information à propos des bus VW
2. sans les injecteurs

N'hésitez pas à critiquer que ce soit pour l'ortographe, la grammaire, la qualité du texte ou des photographies...